Rp Final Fantasy 9


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Voleur débauché forcé d'écouter

Aller en bas 
AuteurMessage
Meirrion Fletcher

avatar

Masculin
Nombre de messages : 15
Age : 27
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Voleur débauché forcé d'écouter   Sam 29 Sep - 12:30

Meirrion venait de se réveiller, le soleil était doux et la brise était légère. La bourse qu'il avait volé la veille contenait 200 Gils. Une bien belle somme qu'il jugea utile de dépenser pour obtenir des objes intéressants pour son "travail". C'est avec cette idée qu'il se rendit au quartier commerçant. La place était bondée et les marchands criaient des offres promotionnelles afin d'attirer les clients vers eux. Le voleur marchait d'un pas tranquile, il cherchait d'un oeil une boutique intéressante et de l'autre, il essayait de repérer par terre une quelconque pièce ou une bourse qui serait tombée. Après plusieurs minutes de marches, il décida de s'arrêter devant une échoppe qui montrait plusieurs produits intéressants en vitrine : des potions, des renais, mais aussi plusieurs types d'armes. Meirrion décida d'entrer dans le magasin et, alors qu'il gravissait les marches du seuil de la bâtisse, il fut interrompu par un memdiant, assis à côté du magasin :

"Le rapport qualité/prix n'est pas terrible..."

Le voleur s'arrêta quelques instants, puis entra dans le magasin.

*Désolé le vieux, mais j'ai pas de Gil à te donner, merci du renseignement.*

Le magasin était plutôt grand, et montrait clairement que les propriétaires étaient des gens aisés. En effet, les rayons étaient nombreux et serrés, comme s'ils voulaient afficher tout ce qu'ils avaient en stock. A l'entrée, Meirrion aperçut deux hommes qui surveillaient attentivements les différents rayons de la boutique : Impossible de voler quoi que ce soit ! Le voleur déambula dans le magasin plusieurs minutes et dut reconnaître que le mendiant avait raison : les produits étaient incroyablement chers. Sûr qu'il était possible de trouver beaucoup moins cher dans un autre magasin, le voleur se présenta au comptoir avec deux potions seulement :

"120 Gils, s'il vous plaît."

Meirrion chercha alors dans ses poches, la bourse qu'il avait dérobé la veille pour payer ce qu'il devait. Hélas, impossible de remettre la main dessus et après quelques minutes, la patience du patron commençait à s'échauffer. Il pensait sûrement que ce client n'était qu'un vulgaire voleur... ce qui était vrai. Mais en cet instant, Meirrion agissait comme un honnête homme et n'avait rien à se reprocher.Malheureusement, ce n'était pas l'avis du vendeur qui appela les surveillants qu'avait remarqué le voleur à son entrée. Ceux-ci le saisirent et l'expulsèrent rapidement et franchement de l'échoppe. Meirrion retomba lourdement au sol, et alors qu'il se relevait, il entendit :

"J' t' avais prévenu gamin."

Le voleur reconnut rapidement la voix du mendiant qu'il l'avait entendu quelques instants auparavant. Seulement, le viel homme n'était plus assis par terre, il était debout et d'un geste machinal, lançait et rattrapait une bourse en l'air. Meirrion mit quelques secondes à reprendre ses esprits, et reconnut alors rapidement la bourse dont il s'était emparé le soir. Il venait de se faire voler par un mendiant... Le comble !

"T'as p'tête plus de temps pour écouter ce que j'ai à te dire maintenant."

Le voleur bouillonait, il venait de se faire débourser par un ... viel homme. Les rôles venaient de s'inverser : le voleur était mendiant, et le mendiant devenait voleur ! Conscient qu'il devait garder son sang-froid s'il voulait récupérer son "bien", le voleur répondit calmement :

"Je suppose, oui."

A présent, le mendiant affichait clairement un sourire, il semblait fier d'avoir pu détrousser un jeune voleur de la sorte, ce qui eut pour effet d'accentuer l'irritation de Meirrion. Finalement, le viel homme déclara :

"T'as besoin d'argent et moi j'ai besoin de quelqu'un, j'pense qu'on peut s'entendre ! Suis-moi !"

Puis, il lança rapidement la bourse du voleur qu'il l'attrapa en vol. Il ne l'avait pas lâché du regard. Il la rangea soigneusement dans une poche intérieure de sa chemise. Il hésita à faire ce que venait de lui dire le mendiant. Finalement, la curiosité l'emporta sur la sécurité et il le suivit au travers du quartier commeçant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meirrion Fletcher

avatar

Masculin
Nombre de messages : 15
Age : 27
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Voleur débauché forcé d'écouter   Lun 1 Oct - 19:22

Meirrion, le pas allègre et sa bourse en poche, suivait toujours l'étrange mendiant qu'il avait rencontré quelques instants auparavant. Il restait néanmoins méfiant et sceptique, à l'affut du moindre signe anormal. Mais tout se passe sans problèmes et le mendiant le mena jusqu'à un restaurant nommé "Les 3 Pots". Le voleur était déjà venu manger ici plusieurs fois, bien qu'un peu viellot, cet endroit avait le mérite de vendre de succulents repas à des prix très abordables. Les deux hommes s'assirent sur une table dans le fond de la salle. Au dessus de leur tête, sur le mur, était accroché un tableau représentant un chevalier dragon volant sur une monture dans les airs. Bien que la scène semblait palpitant, le peintre donnait l'impression de l'avoir rendu très banale. Puis, un serveur vint prendre leur commande :

"Tu veux quoi l'ami ?" demanda le mendiant d'un ton bourru.

Celui-ci semblait vouloir l'inviter et le voleur n'allait pas se priver. C'est pourquoi, après quelques instants de réflexion, il répondit :

"Un steack de Sahagin avec des pommes de terre, s'il vous plaît"

Le mendiant commanda un repas à son tour, ainsi qu'un pichet de vin rouge. Après plusieurs minutes d'attente, les deux personnages furent servis. Le repas était excquis et le cuisinier avait dû se surpasser. Ainsi, le repas s'affectua en silence. Le mendiant fut le premier à avoir fini et il prit alors la parole :

"J'espère que le repas t'as plus, même si je crois déjà savoir la réponse. Mais, revenons à nos moutons, je me nomme Karl, mage noir et chercheur à ses heures perdues. Qui es-tu ?"

Le voleur profita de manger se qu'il avait dans la bouche afin de se remémorer le texte qu'il avait l'habitude de débiter quand un inconnu lui posait la question. Alors qu'il venait d'avaler, il s'en rappela :

"On m'appelle Meinnor, je suis spécialisé dans l'élevage de chocobos et je me rendais dans cette boutique afin d'acheter des produits de soins pour mes choc..."

"Ce n'est pas la peine de me mentir Meirrion, coupa Karl. Tu commences à avoir une certaine renommée dans le coin, surtout quand on sait où chercher. Il va falloir que tu cesses de sortir des salades, car tout notre travail va être basé sur la confiance. Mais revenons à ce fameux travail. J'ai besoin d'une certaine quantité de Lunalithes pour mes recherches. Or, le prix de ce minerai est en très forte hausse ces derniers temps et avec mes faibles économies, il est impossible de m'en procurer suffisamment..."

Après avoir écouté attentivement ce que Karl venait de lui dire, Meirrion devina très facilement quel allait être son "travail" : voler des Lunalithes... Malheureusement, il ignrait complètement où trouver un tel minerai. Perdu dans ses pensées, il revint rapidement à la réalité :

"... Donc, je souhaiterais que tu me procures de ce minerai. J'ai entendu dire qu'une grande quantité venait d'arriver au château de Lindblum, mais il serait étroitement surveillé... J'en sais pas beaucoup plus. Ah... et la récompense ! C'est 800 Gils ! Ca te fait une bonne rentrée d'argent et moi ça me fait une petite économie... Ce marche ?"

Meirrion jaugea la situation : pénétrer dans le château de Lindblum ne serait pas une mince affaire. De plus, il lui faudrait dérober un grand nombre de Lunalithes. D'un autre côté, il avait besoin d'argent et 800 Gils, ce n'était pas rien ! Alors, jugeant qu'il n'avait pas le choix, le voleur tendit la main en direction de Karl. Celui-ci l'arrêta et déclara :

"Mais avant ça, il va te falloir faire tes preuves mon ami !"

(PS aux admins, si la somme de la récompense ne vous convient pas, merci de me prévenir par mp).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meirrion Fletcher

avatar

Masculin
Nombre de messages : 15
Age : 27
Date d'inscription : 25/09/2007

MessageSujet: Re: Voleur débauché forcé d'écouter   Sam 6 Oct - 14:57

"Mes preuves ?"

Meirrion était interloqué par ce que venait de dire Karl. Non seulement, il devait accepter un travail qui serait certainement très difficile, mais il devait prouver qu'il en était apte avant de faire quoi que ce soit ? Eh bien, soit, tant que cela serait dans ses cordes, le voleur parviendrait certainement à montrer ce dont il était capable. Entre temps, Karl avait commandé l'addition, il la lut et la donna au voleur :

"Vois-tu, cet agréable repas est plus cher que je ne le pensais. Et comme tu peux le constater, c'est ton repas qui coûte le plus cher. Par conséquent, il est naturel que ce soit toi qui règle cette addition..."

Surpris une nouvelle fois, Meirrion n'avait pas prévu que la situation prenne de telles circonstances. Pourtant, son interlocuteur avait certainement suffisamment de gils pour payer cette somme... Ou voulait-il en venir ? Mais oui ! Meirrion devait sans doute "faire ses preuves" en volant de l'argent dans le restaurant pour montrer ses talents de voleur. Pour combien y en avait-il en tout ? 43 Gils, cela devrait faire l'affaire. Sans se faire prier davantage, le voleur se leva et se dirigea vers les toilettes. Il savait par expérience, qu'une table était situé à côté de la porte de cet endroit. Sur le chemin, il fut interpellé par une jeune femme à une table. Sans son couvre-chef (il l'avait posé sur la table, à son arrivée dans le restaurant), Meirrion devait passer pour un serveur. En tout cas, c'était l'occasion idéal pour accomplir son premier méfait :

"Que me conseillez-vous, garçon ? demanda la jeune femme en question"

Le sac de cette dernière était posé par terre, à côté de ses pieds, un endroit plutôt facile à atteindre :

"Eh bien, aujourd'hui, la spéciali..."

Il s'interrompit volontairement, en faisant tomber une pièce par terre. Il s'excusa et se baissa pour la ramasser, celle-ci était passée sous la table. Rapidement, il prit le porte-feuille de la cliente, prit 30 Gils et ramassa sa pièce. Il remit silencieusement le porte-feuille à sa place et se releva :

"Je disais donc, la spécialité du chef n'est pas mauvaise aujourd'hui. Mais si vous préférez quelque chose de plus consistant, le cuiinier prépare très bien les steack de Sahagin aujourd'hui."

Il s'éloigna alors en direction des toilettes ou plutôt en direction de la table proche de celles-ci. Un homme imposant mangeait voracément, mais il semblait avoir ses pièces dans ses poches. L'interrompre dans sa besogne semblait être une bien mauvaise idée. C'est pourquoi, le voleur se dirigea vers les toilettes et se lava les mains, il en profita pour réfléchir à un plan. Faire un tour de salle semblait être la meilleure solution. Mais, alors qu'il sortait et qu'il allait mettre son plan à exécution, il fut une nouvelle fois interpellé par la femme qu'il avait volé quelques instant auparavant. Et mer.., celle-ci s'était certainemen rendue compte qu'elle avait été volé. Néanmoins, elle ne devait pas avoir de preuves contre lui et il se présenta tranquilement devant elle :

"J'ai oublié de vous donner un pourboire..."

Miséricorde, cette femme était soit diablement riche, soit lamentablement naïve. Quoiqu'il en soit, celle-ci donna à Meirrion les 13 gils qu'il lui manquait et c'est avec une certaine chance qu'il avait pu se sortir de ce mauvais pas. Il revint à côté de Karl, celui-ci était également satisfait de cette performance et engagea le voleur. Ils payèrent l'addition et sortirent de la taverne. Karl le salua et s'en alla. Meirrion devait à présent trouver un plan pour pénétrer au sein du château de Lindblum, mais avant, un peu d'entraînement ne lui ferait pas de mal...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Voleur débauché forcé d'écouter   

Revenir en haut Aller en bas
 
Voleur débauché forcé d'écouter
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rp Final Fantasy 9 :: Continents Rp :: Continent de la Brume ::  :: Lieux de chasses :: Quartier commercant-
Sauter vers: